Ce qui a ruiné mes nuits, et la solution que j’ai trouvée pour avoir à nouveau un bon sommeil | Jérémie Mercier

Ce qui a ruiné mes nuits, et la solution que j’ai trouvée pour avoir à nouveau un bon sommeil

Bonne année à vous !

Je vous la souhaite remplie de journées pleines d’énergie, mais aussi de nuits reposantes et énergisantes.

Avez-vous des difficultés à vous endormir ou des réveils nocturnes inexpliqués ?

Si oui, mon histoire va peut-être vous donner l’explication de vos problèmes de sommeil et leur solution.

J’ai eu une période de sommeil assez mauvais il y a un an et demi, alors que je venais de quitter la campagne nantaise pour m’installer en appartement dans le centre-ville de Nantes afin de me rapprocher de mon cabinet.

Subitement, alors que je dormais bien à la campagne, je me suis mis à me réveiller une ou deux fois par nuit quasiment toutes les nuits.

J’ai essayé de comprendre la source de ces réveils nocturnes en faisant mon enquête de façon « holistique » (du grec holos : la globalité, le tout), c’est-à-dire en cherchant les causes éventuelles de ces réveils à tous les niveaux : physiques, environnemental, émotionnel, intellectuel.

J’ai commencé par voir si l’orientation de mon lit pouvait être en cause, mais quelle que soit la position, je me réveillais toujours en pleine nuit.
Etait-ce un stress supplémentaire ? Bien au contraire, je m’épargnais plus de 2 fois 40 minutes de transport en voiture pour me rendre à mon cabinet (qui est à moins de 10 minutes à pied de mon domicile aujourd’hui, génial !) et avait plus de temps pour ma famille et pour moi.
Est-ce que ça pouvait être « les ondes » ? J’ai regardé s’il y avait des antennes-relais dans le quartier, et la plus proche de chez moi n’était pas à proximité immédiate. En outre, wifi allumé ou éteint, mon sommeil était le même. Une nuit, j’ai même très bien dormi alors que le wifi était encore allumé (à ce moment, la box était proche de mon lit) !
Mon alimentation ? Elle n’avait pas vraiment changé avec le déménagement.

J’ai cherché d’autres causes et fait d’autres essais, mais aucun n’a été concluant, jusqu’à la découverte suivante.

19700771440_c83e02407d_b

On parle de plus en plus de la lumière bleue émise par les LEDs des écrans d’ordinateur, des smartphones et des téléviseurs écran plat.

Ces LEDs (diodes électro-luminescentes) émettent une importante quantité de lumière bleue, qui non seulement semble fatiguer les yeux et accélère le vieillissement de la rétine et du cristallin, mais en plus cette lumière bleue diminuent la production de mélatonine, ce qui génère des difficultés d’endormissement, des risque d’insomnies et de réveils nocturnes !

J’ai réalisé que depuis mon déménagement, je n’avais plus d’espace « bureau » et que je travaillais le soir depuis mon iPhone. J’ai alors cherché un écran à lumière bleue, que j’ai acheté sur le site bluecatscreen. J’ai posé ce petit film plastique (qui m’a coûté 12 €, pour information) qui absorbe une grande partie de la lumière bleue émise par mon smartphone et ai continué à l’utiliser le soir comme avant, pour voir si mon sommeil se régulait.

IMMEDIATEMENT, j’ai pu redormir convenablement. J’avais donc trouvé mon coupable : la lumière bleue de mon iPhone que je m’étais mis à utiliser peu avant de me coucher (quelle mauvaise idée).

Le problème de sommeil est revenu quelques mois plus tard, quand j’ai acheté un nouvel ordinateur portable et réinstallé un espace bureau à mon domicile. A nouveau, mon sommeil est redevenu compliqué (ce n’était pas le cas avec mon vieil ordi portable). Là encore, j’ai trouvé la parade. J’ai téléchargé le logiciel f.lux, qui modifie la couleur de l’écran et supprime notamment progressivement la lumière bleue à mesure qu’on se rapproche de l’heure du coucher. Peu après avoir installé ce logiciel, mon sommeil s’est à nouveau régulé.

Hormis ce logiciel et les filtres d’écran disponibles, il existe aussi des lunettes anti-lumière bleue qui semblent avoir des résultats intéressants.

J’ai acheté les miennes sur Amazon. Elles retirent presque 100% de la lumière bleue (à tel point que je ne vois pas un poil de bleu dans le ciel quand je le regarde avec ces lunettes), par contre, je vois la vie en orange du coup ! Ma femme a choisi des lunettes anti-lumière bleue plus esthétiques (et dans ses couleurs) sur Blueberryglasses. Elles filtrent un peu moins les lumière bleues nocives (à 40%) mais c’est déjà bien !

Si votre vue se dégrade ou si votre sommeil n’est pas au top, je vous recommande vivement de vous pencher sur la problématique des lumières bleues !

Dites-moi si vous aussi vous dormez mal et si vous êtes sensibles aux lumières bleues.

A bientôt !

Jérémie

Sources :
Harvard Medical School
Science et Avenir
Bluecatscreen

One Commment

  1. Julien dit :

    Salut à toi !
    Merci pour ton article fort intéressant.
    J’ai tout comme toi, du jour au lendemain, perdu le sommeil profond que j’avais pu avoir sans que je sache pourquoi.
    Sachant les effets néfastes de la lumière bleue, je n’ai pas encore testé véritablement cette méthode.
    Je vais essayer dès à présent, en espérant retrouver un sommeil de qualité.

Laisser un commentaire

*