Cette découverte a fait chuter mon taux de cholestérol et a changé ma vie en 2006 | Jérémie Mercier

Cette découverte a fait chuter mon taux de cholestérol et a changé ma vie en 2006

Beaucoup de gens entendent leur médecin leur dire que leur taux de cholestérol est trop élevé, et qu’ils doivent absolument le faire baisser, surtout s’il y a des antécédents de maladie cardiaque dans la famille.

C’était mon cas en 2004. Fraîchement revenu du Canada où j’avais fait une année en programme d’échange (et mangé en partie à l’américaine !), je débarquais à Paris pour poursuivre mes études en sciences de l’environnement. Suite aux conseils de ma copine, je suis allé voir une médecin homéopathe qui m’a prescrit un bilan sanguin, notamment de mon taux de cholestérol, car je lui ai dit que mes 4 grands-parents avaient eu un infarctus (je pensais que c’était normal à l’époque !).

J’étais alors élève-ingénieur à l’ENGREF (Ecole Nationale du Génie Rural et des Forêts), une grande école parisienne d’ingénieurs spécialisée dans les thématiques de l’environnement, de l’agriculture et de la gestion de l’eau notamment. A ce titre, j’avais eu le privilège de participer à la 1ère « université de la Terre » le 19 novembre 2005 à l’UNESCO et avais été choisi pour poser une question à Franck Riboud (PDG de Danone) qui débattait avec Philippe Desbrosses (défenseur de l’agriculture biologique). Ma question portait sur la possibilité ou non pour Danone de travailler avec des agriculteurs en agriculture biologique. Franck Riboud m’avait répondu qu’il ne s’opposait pas du tout au bio, au contraire, avec la marque « Les 2 vaches » que Danone était sur le point de lancer (le lancement de cette marque a eu lieu moins d’un an plus tard, en septembre 2006). Franck Riboud m’avait alors paru très sympathique, tandis que Philippe Desbrosses me semblait bien trop militant et extrémiste ! (j’ai changé d’avis depuis).

Pour la petite histoire, j’ai croisé lors de cet événement, dans la salle VIP où j’allais prendre mes pauses, Jean-Marie Pelt et Nicolas Hulot. Jean-Marie Pelt (déjà en surpoids important), pensant que j’étais un jeune homme qui faisait le service, m’a demandé gentiment de lui verser un verre de jus d’oranges ! J’ai répondu qu’on allait plutôt attendre que le personnel s’en charge !

La semaine suivant cette conférence, j’ai donc fait un bilan sanguin precrit par mon médecin. Celui-ci a montré que mon taux de LDL (le « mauvais » cholestérol) était trop élevé, et que mon taux de cholestérol sanguin total était vers le haut de la fourchette (mais toujours dans la norme). Le HDL (ou « bon cholestérol ») quant à lui avait un bon taux.

25 novembre 2005 :
Cholestérol total : 2,05 g/L (norme entre 1,5 et 2,2)
Cholestérol HDL : 0,59 g/L (norme entre 0,4 et 0,65)
Cholestérol LDL : 1,33 g/L (norme entre 1,16 et 1,30)

La seule prescription que j’ai eue de la part de mon médecin suite à ces résultats fut une recommandation alimentaire de privilégier la margarine Primevère par rapport au beurre et de limiter ma consommation d’oeufs à 2 par semaine (c’est déjà mieux que de prendre des médicaments, mais très insuffisant !).

Faire cela n’a absolument rien changé à mon cholestérol et je n’ai senti aucun changement au niveau de mon corps.

En revanche, une visite chez un naturopathe « énergéticien » (une première pour moi, d’un naturel curieux) le 27 février 2006 a eu l’effet d’un coup de massue. Ce thérapeute m’a dit que les produits laitiers de vache étaient vraisemblablement mal tolérés par mon corps et que j’avais tout à gagner à les supprimer de mon alimentation pendant au moins 3 semaines (je lui avais fait part de mon, manque d’énergie, mon taux de cholestérol trop élevé, ma peau qui me grattait, des maux de tête dont je souffrais parfois, etc.).

J’ai choisi la méthode la plus scientifique qui soit : l’expérience de faire ces 3 semaines sans aucun produits laitiers (ni lait, ni beurre, ni crème, ni yaourt, ni fromage, ni produit contenant du lactose, de la poudre de babeurre, du lactosérum, des protéines de lait, etc.), bio ou pas. J’ai ainsi mis en doute cette croyance que j’avais à l’époque : « les produits laitiers sont nécessaires à la vie humaine et pour être en bonne santé » !

L’expérience a été bouleversante, et marqua le début de ma quête et de mes enquêtes par raport à l’alimentation. Mes problèmes de peau et ma fatigue ont disparu en quelques semaines. J’ai perdu les 5 ou 6 kg pris au Canada et mon taux de cholestérol a littéralement chuté !

Voyez plutôt :

26 avril 2006 :
Cholestérol total : 1,57 g/L (norme entre 1,5 et 2,2) – baisse de près de 25% !
Cholestérol HDL : 0,52 g/L (norme entre 0,4 et 0,65)
Cholestérol LDL : 0,94 g/L (norme entre 1,16 et 1,30) – baisse de près de 30%, et passage sous la fourchette (ce n’est pas un problème m’avait dit mon médecin, fort suprise par cette chute du taux de cholestérol si rapide)

Je n’en revenais pas que cette catégorie d’aliments, « les produits laitiers », ait eu un impact si fort et si mauvais sur ma santé et mon énergie. Dire que peu avant, j’avais la conviction que sans produits laitiers, on ne pouvait pas être en bonne santé et qu’on s’exposait à de multiples carences !
Sur ces quelques semaines, je n’avais rien changé d’autre à mon alimentation. Je mangeais encore à l’époque de la viande, du poisson, et des aliments industriels (je n’avais gardé que ceux ne contenant pas de produits laitiers cependant).

A l’époque, je n’avais même pas 25 ans, et mon corps était réactif et en plutôt bonne santé.

Aujourd’hui, je reste convaincu que limiter les produits laitiers, en particulier de vache, dans son alimentation est une des meilleures stratégies (et parmi les plus simples) pour gagner en énergie, et être en meilleure santé, sur le court terme comme sur le long terme. Je vous parlerai des produits laitiers plus longuement prochainement.

Une autre mesure pour faire diminuer le taux de cholestérol et surtout régler une des causes d’un taux de cholestérol trop élevé, en complément d’un changement d’alimentation et qui peut réellement redonner ses pouvoirs d’autoguérison à votre corps est le nettoyage du foie, dont je vous ai parlé précédemment. Ce nettoyage du foie, fait de façon naturelle m’a permis d’éradiquer une douleur intense au talon et d’augmenter mon niveau d’énergie très rapidement. J’ai en plus évacué des quantités impressionnantes de calculs biliaires verts, des calculs majoritairement composés de cholestérol (voir les photos sur cette page).

A votre santé et à votre énergie !

Jérémie

Pas de commentaires à ce jour

Laisser un commentaire

*