Jérémie Mercier | Qui suis-je ?

Jérémie Mercier

Jérémie Mercier


Qui suis-je ?

J’ai 35 ans, je fais du coaching en santé naturelle, je suis le père de 2 petites filles de 4 et 8 ans et le mari de Flora Douville, à mes yeux la plus grande spécialiste au monde des couleurs et du lien entre l’apparence physique, les vêtements et la personnalité profonde (je n’exagère pas !).


Ma mission


« Aider chaque personne sur Terre à trouver l’alimentation, l’hygiène émotionnelle et les pratiques de santé naturelle qui lui rendront la pleine santé ».


Ce qui m’a amené à envisager la santé différemment

Fils d’infirmière et petit-fils de pharmaciens, j’ai découvert très tôt et avec stupéfaction les limites de la médecine moderne : ablation des végétations puis des amygdales pendant l’enfance, déchirure du tympan par « erreur » par un ORL à l’âge de 9 ans, 3 opérations du nez suite à une fracture en 1998 (j’ai dû dire aux chirurgiens qu’on arrêtait les frais sinon, j’y serais encore aujourd’hui !), apparition d’un énorme kyste sur le lobe de l’oreille suite à une antibiothérapie en 2006 (cet épisode est la dernière fois que j’ai pris des médicaments – et je ne m’en porte que mieux !).


Mon parcours (avant)

Scientifique dans l’âme et animé par la recherche de l’excellence, j’ai fait une prépa physique-chimie PCSI-PC* (maths sup/maths spé) au lycée Poincaré de Nancy avant d’intégrer la prestigieuse Ecole Normale Supérieure de Lyon (ENS Lyon) en 2002 en tant que normalien, puis l’Ecole des Ponts et Chaussées (ENPC) et l’Ecole Nationale du Génie Rural, des Eaux et des Forêts (ENGREF). Grand voyageur et avide de découvrir le monde, j’ai choisi durant mes longues études de faire un échange d’un an au Canada (McMaster University), de faire des stages dans des laboratoires de chimie en Suisse (UNIGE) et en Finlande (Oulu University) puis d’autres stages dans deux agences des Nations Unies (l’ESCWA à Beyrouth, et au siège mondial de l’UNESCO à Paris). J’ai enfin terminé mes études par un doctorat (PhD) en recherche environnementale à l’Imperial College de Londres, l’une des universités les plus réputées au monde (vous pouvez lire ma thèse – en anglais – ici si vous en avez le courage !).

J’ai découvert pendant mon parcours l’étonnante étroitesse d’esprit et la rigidité de nombreux « scientifiques », qui raisonnent de façon trop cloisonnée et avec beaucoup trop d’a priori (ce n’est pas ma vision de la Science !).
J’ai découvert pendant ma thèse l’ampleur des dégâts environnementaux générés par l’élevage animal (au-delà de tout ce que j’imaginais), ce qui m’a amené à revoir en profondeur mon alimentation.
Enfin, j’ai découvert à quel point il est difficile en tant que chercheur de faire un travail de recherche objectif et pertinent quand le financeur du travail a intérêt à ce que les conclusions du projet de recherche aillent dans un sens bien précis (qui l’arrange en général !). C’est ce qui m’a fait quitter le monde de la recherche en 2011 à la fin de ma thèse. J’ai ensuite travaillé pendant 9 mois en tant qu’ingénieur-chercheur dans une grande entreprise en région parisienne. Le management pyramidal était tellement écrasant et le harcèlement au travail tellement présent que j’ai préféré quitter mon poste avant la fin de mon contrat pour enfin me consacrer au sujet qui me passionnait depuis déjà quelques années et que j’avais étudié jusqu’à présent de manière majoritairement autodidacte : la santé et le bien-être avec une approche holistique (globale).


Mes formations (après)

Mon premier enseignant a été le Dr Christian Tal Schaller, pionnier de la santé holistique en Europe, qui m’a transmis ses connaissances au cours de formations individualisées et sur mesure uniques en leur genre. Puis j’ai passé presque 3 mois au célèbre Institut Hippocrate de West Palm Beach (Floride) en 2013 afin de tester la cure Hippocrate sur moi, suivre la formation de Health Educator et rencontrer des curistes venus du monde entier pour se soigner ou juste prendre soin d’eux. J’ai par la suite suivi diverses formations, notamment en irrigation du côlon, micro-nutrition, oligothérapie, etc.

Entre 2014 et 2016, j’étais directeur-fondateur du centre le Phoenix, à Nantes, où mes spécialités étaient le conseil en alimentation saine et l’irrigation du côlon. Nous disposions aussi de 2 cabines de saunas à infrarouges dans le centre (je recommande chaudement le sauna à infrarouges, sans jeu de mots !).


Aujourd’hui

Depuis 2016, je crée et j’anime des programmes en ligne à destinations de toutes les personnes qui veulent garder ou retrouver la pleine santé, pour longtemps, grâce aux dernières connaissances scientifiques concernant le lien entre l’alimentation et la santé, grâce à des pratiques quotidiennes d’ « hygiène émotionnelle », grâce à des techniques de santé naturelle efficaces.

Je suis auteur de 2 livres (disponibles en librairie le 9/01/2018) :
– L’hygiène émotionnelle : le chaînon manquant de votre épanouissement (sortie dans plus de 2000 points presse en France métropolitaine et à Monaco le 27/10/2017)
– J’arrête de creuser ma tombe avec mes dents : en finir avec les faux messages alimentation-santé (sortie dans plus de 2000 points presse en France métropolitaine et à Monaco le 10/11/2017)

J’anime des conférences sur ces sujets sur internet lors de sommets en ligne, de webinaires et d’interviews. Il m’arrive aussi de faire de temps en temps des conférences lors d’événements en présentiel (voir ma page Média).


Pourquoi « devenez le lobby de votre santé » ?

Tout simplement parce que j’ai pu voir d’assez près (lors de ma thèse) l’influence de certains industriels ou de certains grands groupes sur les décisions politiques et individuelles. J’ai ensuite pu mesurer la force de certains membres de l’industrie pharmaceutique et agroalimentaire, qui malgré des discours dénués de fondement scientifique solide, ont réussi à influencer les politiques et les individus, de sorte que la plupart des gens aujourd’hui ne savent plus se nourrir correctement ni quoi faire pour être en bonne santé !


Mon rêve

Un monde où la planète est respectée (du coup, l’élevage, aujourd’hui de loin plus grosse source de pollution au monde a laissé la place à une agriculture respectueuse des êtres vivants), ses habitants heureux et en bonne santé, car ils savent enfin nourrir leur corps de façon optimale et savent vivre leurs émotions de façon saine et libératrice. Les humains sont devenus des explorateurs et des expérimentateurs des infinies possibilités de la vie, tout ça dans l’harmonie :)


Attention, Jérémie n’est pas médecin ni infirmier. Il ne pose pas de diagnostic, ne prescrit pas de médicaments, ne fait pas de soins médicaux et ses conseils ne se substituent à aucun traitement médical ni à l’avis de votre médecin.