Aujourd’hui, de nombreuses personnalités prêtent leur image pour promouvoir des produits ou des services. Si certaines pubs me font un peu rire, d’autres sont plus problématiques et me mettent en colère. C’est notamment le cas des pubs avec l’actrice Anny Duperey, qui fait un partenariat avec les produits cosmétiques de la marque Nivea.

Après avoir entendu de manière répétée le spot radio des crèmes Nivea Vital avec Anny Duperey, j’ai décidé de faire cette vidéo :

Nivea : une marque de cosmétiques mauvais pour la santé

Tout le monde connaît Nivea, mais tout le monde ne sait pas que les produits Nivea contiennent des produits chimiques préjudiciables pour la santé et notamment des perturbateurs endocriniens = qui agissent sur les glandes et peuvent avoir des conséquences néfastes sur l’organisme et celui de sa descendance !

 

Anny Duperey : une utilisatrice de Lévothyrox qui s’insurge contre sa nouvelle formule

Aussi, il est particulièrement surprenant qu’Anny Duperey, elle-même concernée par une maladie endocrinienne au niveau de la thyroïde, et qui s’est exprimée publiquement contre la nouvelle formule du Lévothyrox (voir cette interview sur Prévention Santé) soit devenue la nouvelle égérie de Nivea pour sa gamme de crèmes anti-rides riche en perturbateurs endocriniens.

 

Anny Duperey : empoisonnée mais complice (consciente ?) de l’empoisonneur !

Ainsi, Anny Duperey s’offusque de la nouvelle formule du Lévothyrox, béquille chimique très prescrite en France (et la plupart des pays occidentaux) pour les personnes qui font de l’hyper ou de l’hypothyroïdie (et plus rarement à des personnes à qui on a retiré la thyroïde), mais en même temps elle promeut des produits qui contiennent des molécules connues pour provoquer des dérèglements hormonaux et plein d’autres problèmes de santé.

 

La solution ne peut pas être politique

On s’étonne un peu moins des politiques qui, contre l’intérêt général, laissent des marques de cosmétiques empoisonner leurs utilisateurs. En effet, la Commission Européenne avait déjà, dans le domaine de l’agriculture, avec la complicité du gouvernement français notamment, laissé tout pouvoir à l’industrie chimique pour dicter une loi très laxiste sur la définition des perturbateurs endocriniens et ainsi permettre un statu quo (voir cet article du Monde par exemple).

 

Quelle solution ?

Comme nous ne pouvons pas compter sur les politiques ni sur les influenceurs du showbiz, la solution ne peut venir que des consommateurs, qui doivent utiliser leur discernement, et se détourner des marques cosmétiques néfastes. Nivea en fait partie, mais c’est loin d’être la seule. En fait, la plupart des marques de cosmétiques connues sont problématiques pour la santé.

Il vaut mieux aller vers les produits bio et toujours bien vérifier les étiquettes. Attention aux marques pourries qui mettent 0,5% d’huile d’argan bio et le reste est une liste de produits chimiques problématiques.

Je vous recommande pour en savoir plus la lecture de l’excellent livre de Rita Stiens :  » La vérité sur les cosmétiques  » et de faire des recherches sur les listes d’ingrédients des cosmétiques sur cette page.

Enfin, pour arrêter d’être le jouet des lobbies et pour reprendre ta santé en main, rendez-vous ici.

À toi !

Dis-moi dans les commentaires si tu vois d’autres paradoxes autour de toi (ou même en toi :).