Un dernier message de ma part avant de quitter Ikaria, une des 2 zones bleues en Europe.

Le phénomène des zones bleues devient de plus en plus connu dans le monde francophone, et j’en suis ravi.

C’est quoi les zones bleues ?

Ce sont 5 microrégions validées par les scientifiques pour leur extraordinaire longévité ET longévité en bonne santé.

Les chercheurs Gianni Pes (Italie) et Michel Poulain (Belgique) ont découvert la première zone bleue : la région Barbagia dans les montagnes de Sardaigne au début des années 2000.

Leur collaboration avec l’explorateur américain Dan Buettner, du National Geographic a mené à la découverte ou la confirmation de 4 autres zones bleues :

–       L’archipel d’Okinawa au Japon (qui était une zone bleue jusqu’en l’an 2000 environ mais n’en est plus une)
–       La très étudiée ville de Loma Linda en Californie
–       La péninsule de Nicoya au Costa Rica
–       L’île d’Ikaria, en Grèce, où je me trouve actuellement.

Mon regret cela dit par rapport à la médiatisation actuelle des zones bleues, c’est que pas mal de contre-vérités sont mises en avant.

7 piliers de santé et de longévité communs aux zones bleues

Je suis allé dans chacune des 5 zones bleues. Et à chaque enquête sur le terrain, mes rencontres viennent confirmer ces points communs que je relève systématiquement :

1)    Alimentation très fortement végétale : très peu de viande ou de poisson, voire pas du tout (fréquemment à Loma Linda)
2)    Consommation nulle ou très faible en produits laitiers issus du lait de vache
3)    Importance des légumineuses dans l’alimentation (soja à Okinawa et Loma Linda, haricots rouges ou noirs à Nicoya, haricots et lentilles à Ikaria, haricots et pois chiches à Barbagia)
4)    Exercice physique de basse à moyenne intensité très fréquent compte tenu de l’importance donnée à l’activité physique (Loma Linda) ou des activités journalières (ne serait-ce que tenir son potager pour produire une grande partie de sa nourriture) et du relief (toutes les autres zones bleues)
5)    Humour, simplicité et joie de vivre (et donc peu de stress, à moins que ce ne soit une conséquence du peu de stress)
6)    Liens forts dans la communauté. Les personnes âgées dans les zones bleues voient du monde tous les jours, ne sont pas souvent seules et peuvent compter sur leur famille !
7)    Connaître sa « mission », pourquoi on est là. La « mission » (« ikigai » à Okinawa, ou « plan de vida » au Costa Rica) est souvent tout simplement faire en sorte de fournir un cadre aimant et chaleureux à sa famille.

Lors de mon séjour à Okinawa en mars 2018, j’avais tourné une courte vidéo avec Dan Buettner, au cours de laquelle nous reprenions les 4 piliers principaux des zones bleues.

Je te laisse découvrir l’aliment que Dan Buettner recommande particulièrement (il pense même que cet aliment peut sauver le monde, j’en parlerai une autre fois)

 

Si tu veux vraiment passer à un autre niveau d’énergie, pour te sentir bien dans ton corps, bien dans ta tête, reste à l’écoute. Je te proposerai prochainement une façon élégante et simple de retrouver l’énergie « zone bleue » et ainsi profiter de la vie.

Bon visionnage de ma vidéo avec Dan Buettner, prends soin de toi et dis-moi dans les commentaires ci-dessous comment tu appliques déjà peut-être certains des ces princices de santé et longévité (ou pas !).