Je suis convoqué par la police de Nantes ! | Jérémie Mercier

Je suis convoqué par la police de Nantes !

Qui veut m’intimider et pourquoi ?

Bonjour,

Avez-vous déjà eu affaire à la justice ?
Pour moi, c’est une première et c’est demain matin (jeudi 25 février 2016). Je suis convoqué à l’hôtel de police de Nantes. J’y serai accompagné par mon avocat.

J’ai reçu un courrier du ministère de l’intérieur il y a seulement 2 semaines, me demandant de venir à l’hôtel de police dans le cadre d’une enquête me concernant, pour « exercice illégal de la médecine et exercice illégal de la profession d’infirmier« . La demande vient de l’ARS (Agence Régionale de Santé), suite à un rapport d’août 2015.

Je n’ai jamais eu de contact avec l’ARS et j’ai d’abord cru que ce courrier était un canular, mais non !

Si vous avez suivi mon profil Facebook ces dernières semaines, j’ai mis en lien le courrier et mes réflexions à ce sujet.

Pourquoi cette enquête ? Je ne sais pas vraiment, mais je suppose que cela concerne la partie de mon activité liée à l’irrigation du côlon. Cette activité, quoi que non réglementée (et reconnue comme une pratique de prévention et non une pratique médicale dans un Journal Officiel de 1982), n’est pas du goût de certaines autorités de santé en France. Plusieurs collègues et formateurs en irrigation du côlon sont régulièrement embêtés par voie judiciaire, voire intimidés et menacés. Oui, oui, vous ne rêvez pas. C’est comme ça que cela se passe en France en 2016.

L’activité d’irrigation du côlon est largement pratiquée en Allemagne et en Suisse, au Royaume-Uni et en Amérique du Nord. Certaines personnalités en font la promotion car elles sentent le bien qu’elles retiraient de cette pratique (Lady Diana et Juliette Binoche par exemple, mais aussi de nombreux sportifs).

Je ne vois que des avantages à recevoir des irrigations du côlon (sauf en cas de contre-indication bien sûr). Moi-même, je prends rendez-vous pour moi chez des collègues 2 fois par an pour l’entretien, l’hygiène et la prévention.

En tout cas, je vais découvrir ce que ça veut dire que répondre à un interrogatoire de police. Je n’avais vu ça qu’à la télé ou au cinéma avant. Je peux à l’issue de cette convocation être placé en garde à vue (ce qui me ferait annuler les rendez-vous de jeudi après-midi et vendredi matin), mais je pense que c’est peu probable et je suis plutôt confiant car je sais que le droit est de mon côté. Si les choses tournaient mal, ma mère a prévu de passer m’amener des oranges et serait ravie de visiter les prisons de Nantes depuis le temps qu’elle en entend parler ! (elle habite Nancy et connaît la fameuse chanson depuis son enfance, c’est très exotique pour elle)

Je remercie les personnes qui m’ont donné leurs conseils pour me préparer à cette convocation et l’aborder avec le meilleur état d’esprit.

Ce soir, je suis à vrai dire plutôt excité par l’aventure qui s’annonce, et quel que soit son issue, me fera grandir.

Merci pour votre soutien et à bientôt !

Jérémie

Pas de commentaires à ce jour

Laisser un commentaire

*