Suite aux discours d’Emmanuel Macron du 12 juillet 2021 et à ses annonces de nouvelles mesures autoritaires et injustifiées, j’ai décidé de faire moi aussi un discours, mais cette fois d’appel à la résistance.

Les politiques dictatoriales de restrictions avec faux prétexte sanitaire ont assez duré.

Voir la vidéo
• sur Facebook (qui risque de la censurer à tout moment… près de 400 000 vues et 15 000 partages à ce jour !) : https://fb.watch/6LDCtdKLYa/
• ou sur CrowdBunker (non soumis à la censure) : https://crowdbunker.com/v/XujMjhKH

J’ai aussi mis la vidéo sur Vimeo au cas où : https://vimeo.com/575284720/dbb81f5559

Nous sommes en guerre – Appel à la résistance du 13 juillet 2021 from Jérémie Mercier on Vimeo.

 

Voici ci-dessous le texte de mon appel, que vous pouvez aussi télécharger ici en pdfAppel du 13 juillet 2021.

• La version anglaise est ici. The English version is here: July 13th call out.

• La version espagnole est ici – La versión en español está aquí: Llamada a la Resistencia del 13 de julio de 2021

Si vous pensez que vous pouvez apporter votre contribution à la Résistance, veuillez m’envoyer un mail à bonjour[at]jeremie-mercier[point]com avec l’objet « Résistance, je veux participer » et en m’indiquant vos compétences qui pourraient être utiles au mouvement ainsi que vos idées pour organiser une résistance efficace.

Parmi les compétences dont je pense que nous aurons besoin :
– rédaction de textes, correction orthographique
– traduction de textes en d’autres langues
– création et gestion de sites webs
– gestion de réseaux sociaux dominants (qui offrent visibilité mais qui censurent) ET alternatifs
– organisation générale, et organisation d’événements
– compétences de leader et de communication sur le terrain
– secrétariat
– gestion de contacts
– montage vidéo
– animation de groupes en ligne ET de groupes locaux où les gens se retrouvent en vrai

Appel à la Résistance du 13 juillet 2021

Nous sommes le 13 juillet 2021, je suis Jérémie Mercier et je m’adresse à vous ce soir depuis Tallinn, en Estonie, où je suis réfugié depuis octobre 2020, ayant été prévenu 1 mois à l’avance de la date 2ème confinement en France.

Hier soir, juste après la finale de l’« Euro 2021 » de football, évènement sportif qui a servi de divertissement idéal pour détourner l’attention et la vigilance des citoyens, et juste avant la date symbolique du 14 juillet, Emmanuel Macron s’est adressé aux français.

Lors de cette annonce, le président a présenté de manière ultra autoritaire des mesures très restrictives pour contraindre des dizaines de millions de français à recevoir des injections expérimentales supposées lutter contre le Covid-19.

Ce chantage inacceptable est le dernier d’une longue série de discours emprunts de manipulation par la peur, dont le but est la sidération et le contrôle des masses.

Rappelez-vous.

Lundi 16 mars 2020, après des semaines d’hyper-médiatisation d’un virus, M. Macron avait fait un discours pendant lequel il avait dit six fois « nous sommes en guerre ».

Lors de ce discours, il annonçait un « confinement » national dès le lendemain midi, une première dans l’Histoire française.

L’absence d’éducation à la philosophie, au discours critique, à l’approche scientifique et à l’histoire de la manipulation des peuples d’une écrasante majorité des français avait permis à cette grossière manipulation de prendre.

Du jour au lendemain, des dizaines de millions de personnes se sont vues en héros par le fait qu’elles restaient à la maison.

Craignant le virus, abreuvée de discours terrorisant dans les médias, l’écrasante majorité des français a suivi à la lettre les exigences des preneurs d’otage :

  • Attestation dégoratoire remplie
  • Nombre limité de sorties à moins d’1 km de son domicile
  • Usage compulsif du gel hydro-alcoolique
  • Fin des embrassades et des retrouvailles familiales

La pénurie organisée de masques avait convaincu la population de l’impréparation du gouvernement ou de son incompétence.

Les applaudissements aux fenêtres tous les soirs à 20h envers les soignants après le décompte des morts catégorisées « Covid » – et disproportionné par rapport à la réalité – venaient augmenter la sensation de vivre une pandémie hors du commun et permettaient aux gens de montrer qu’ils étaient de bons citoyens.

Les mauvais citoyens qui osaient sortir trop souvent de chez eux ou trop loin étaient dénoncés par les gardiens du système.

Tout ce scénario ne vient pas de nulle part.

Il a été inventé par de grands cabinets de conseil américains spécialistes en manipulation des foules, et grassement payés avec l’argent de vos impôts.

Avec la technique du « nudge » – ou coup de pouce – les marquages au sol, l’attestation et de nombreux autres artifices, vous étiez incités sans le savoir à appliquer un comportement voulu par les autorités.

Par exemple, la pénurie organisée de masques a ainsi permis de susciter une demande sans précédent une fois que les masques étaient disponibles.

Alors que toute la science de qualité démontre sans équivoque l’absence totale d’efficacité des masques chirurgicaux comme FFP2 pour limiter la propagation des maladies virales respiratoires, dès le début du déconfinement, vous avez été incités à les porter. D’abord dans les commerces, puis à l’extérieur dans les centres-villes, puis partout.

Les enfants de moins de 11 ans étaient initialement exempts, puis dès novembre 2020, ils ont eux-aussi dû subir le masque, instrument de contrôle par excellence, qui vient en permanence rappeler de façon visible le narratif de la pandémie.

Ainsi, vous avez subi de multiples chantages, qui n’ont jamais débouché sur un retour de vos libertés.

Les preneurs d’otage mentent à chaque fois.

On vous a fait croire qu’il suffisait de 2 semaines pour aplatir la courbe. Ces 2 semaines se sont transformées en 2 mois.

Puis il y a eu le chantage au masque, le chantage au couvre-feu, à nouveau le chantage au confinement (3 fois déjà !), puis le chantage au VakssiN et le chantage au pass « sanitaire » actuellement.

Pourtant, dès le mois de mai 2020, il était clair que les pics de mortalité toutes causes confondues, observés dans certains lieux seulement, n’avait rien à voir avec des pics de mortalité liés aux épidémies de maladies virales respiratoires classiques, d’autant que la mortalité sur l’année n’avait rien d’exceptionnel.

Ces pics sont en fait la conséquence logique d’une politique de terreur, de l’absence de soins basiques aux personnes les plus vulnérables, et probablement de l’usage du Rivotril® pour « terminer » des milliers de personnes âgées en maison de retraite.

En gros, le remède « confinement, terreur et absence de soins primaires » a été pire que le mal, sans pour autant réussir à faire de l’année 2020 une année hors normes concernant sa mortalité moyenne.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes croient qu’en répondant aux exigences de leur preneur d’otage, elles vont enfin retrouver leurs libertés.

Rien n’est moins faux ! L’expérience depuis 1 an et demi démontre qu’il n’en est rien.

Au contraire, c’est votre acceptation des mesures absurdes qui permet aux preneurs d’otages d’être de plus en plus exigeants.

Aussi, je vous laisse imaginer quelle peut être la suite si vous laissez passer le pass sanitaire ou plutôt le « pass de la honte » sans broncher. On peut notamment imaginer que ce ne sera pas 1 ou 2 doses, mais 3, 4, 10 !

Une dose tous les mois pour contrer chaque nouveau « variant » ?

En outre, ces injections expérimentales sont encore en phase 3 d’essai clinique et nous n’avons aucun recul sur leurs effets secondaires à moyen et long terme, tandis que leur efficacité a été estimée par les fabricants eux-mêmes avec les méthodes malhonnêtes qu’ils utilisent déjà si souvent pour leurs autres produits pharmaceutiques et qui leur ont coûté des milliards d’euros d’amendes.

En recevant ces injections expérimentales, les personnes manipulées qui croient au narratif croient qu’elles vont permettre un retour à la normale, qu’elles vont sauver des vies. Tout est fait en sorte que les non-vaccinés se sentent coupables. Coupables d’être en vie !

Eh oui, tous les totalitarismes se sont toujours installés en faisant croire qu’ils agissaient pour le bien de la population, à grand renfort de culpabilisation et de peurs.

C’est votre devoir de prendre conscience que les gouvernements actuels ne veulent pas votre bien, mais agissent contre votre bien, de façon parfaitement consciente. Il ne s’agit pas d’incompétence.

Je sais que cette prise de conscience est difficile et dérangeante, mais c’est aussi cette prise de conscience qui vous redonnera le pouvoir sur votre vie.

Le but de ce totalitarisme 2.0 semble être un contrôle des masses, avec la surveillance généralisée permise par les nouvelles technologies de l’information, et un asservissement des citoyens, devenus des numéros, devant obéir à un crédit social à la française, qui sera peut-être pire que le crédit social à la chinoise.

Ne vous laissez pas intimider par l’appellation « antivax » ou « complotiste » que vous pourriez recevoir de la part des personnes qui sont dans le déni et préfèrent encore le confort du conformisme.

Sortir du troupeau est difficile et demande un effort.

C’est pour toutes ces raisons que j’invite les personnes qui n’ont pas reçu les injections expérimentales à résister, à ne pas les accepter, coûte que coûte, quels que soient les moyens mis en œuvre pour ne pas les recevoir, et à ne pas se procurer de « pass sanitaire ».

Cela peut vouloir dire pour certaines personnes de juste changer leurs habitudes et d’aller faire des courses différemment, de se rapprocher de producteurs locaux. Pour d’autres, il faudra peut-être changer de métier, de région, voire de pays.

Votre vie ne redeviendra de toutes façons pas comme avant. C’est donc le moment idéal de choisir la vie que vous voulez vraiment.

Pour les personnes déjà vaccinées, je vous invite à refuser en bloc le pass sanitaire et soit à ne pas vous rendre dans les lieux qui l’exigent, soit à vous y rendre sans pass, si possible en même temps qu’un nombre de personnes suffisants afin que le rapport de force soit de votre côté et que les actions de résistance civile soient efficaces et portent leur fruit sans violence.

Organisez-vous, retrouvez-vous !

Profitez des manifestations qui vont avoir lieu ces prochains jours pour vous retrouver en chair et en os, étoffer votre carnet d’adresses de résistants et organiser des rencontres en vrai afin de discuter des modalités de futures actions de résistance, trouver du soutien, et tout simplement renouer du contact humain alors que tout depuis 1 an et demi est fait pour nous diviser.

La censure des GAFAM est de plus en plus forte et il est probable que les dissidents soient à terme tous éjectés de ces réseaux. C’est pourquoi il nous faut essayer de profiter de la technologie et des réseaux alternatifs qui ne censurent pas.

Vous pouvez ainsi rejoindre mon groupe Telegram https://t.me/DeconfineTaSante afin de continuer à suivre mes informations et prolonger le débat.

J’en appelle aussi à toutes les bonnes volontés qui souhaitent m’aider dans ce travail d’organisation de la Résistance.

Les semaines et mois à venir risquent d’être difficiles, mais le peuple doit non pas mendier ses libertés perdues, mais gagner sa réelle liberté.

Courage à tous, vive l’humain, vive la vie, et vive la liberté !

Jérémie Mercier

 



Reprendre sa santé en main est devenu un acte subversif !

1 — Télécharge mon ebook gratuit « 5 habitudes simples à mettre en place pour péter le feu »
2 — Pour être sûr de rester en contact en cas de censure, rejoins mon canal Telegram https://t.me/DeconfineTaSante
3 — Découvre mes casquettes « Boycott Pass Sanitaire » et mes « badges de résistants » et montre ton refus du totalitarisme pseudo-sanitaire !

Partager l'article