Nous vivons sans nous en rendre compte un tel conditionnement en Europe que nous avons souvent du mal à voir que des solutions relativement simples existent pour quasiment tous les problèmes de santé.

Ainsi, en ayant une bonne alimentation, une façon saine de vivre ses émotions et en pratiquant certaines techniques naturelles de santé efficaces, nous avons la possibilité de maximiser notre santé et notre niveau d’énergie, sans avoir recours aux médicaments.

Cette approche pleine de bon sens n’est pas celle promue par les autorités de santé françaises, ni par les instituts de recherche (comme l’Institut Pasteur), ni par les grandes organisations internationales (comme l’OMS et l’UNICEF), ni par la plupart des organisations humanitaires (comme Médecins sans Frontières par exemple).

Prenons le cas du paludisme, ou malaria, une maladie parasitaire transmise par un moustique, qui touche près de 200 millions de personnes chaque année.

Le paludisme a tué près de 500 000 personnes en 2015 (principalement des enfants de moins de 5 ans, en Afrique).

Les organisations internationales misent tout l’aspect curatif sur des traitements médicamenteux (voir par exemple cette brochure de l’UNICEF de 2013), qui les uns après les autres deviennent inefficaces, à cause des résistances qui apparaissent chez le parasite (le plasmodium), années après années.

Pourtant, une plante très peu chère, l’artemisia annua, accumule les preuves de son efficacité dans le traitement du paludisme et est en plus utilisée dans la pharmacopée de la médecine traditionnelle chinoise depuis 2000 ans (c’est pour dire si on a du recul sur son utilisation !).

Non seulement, elle est efficace pour traiter le paludisme, elle fait baisser plus rapidement la fièvre, elle n’a pas d’effet secondaire (souviens-toi que la carrière du chanteur Stromae s’est arrêtée à cause d’effets secondaires du Lariam, un médicament antipaludéen), elle ne génère pas de résistance chez le parasite, et en plus elle détruit complètement le parasite chez les personnes infectées (contrairement aux médicaments antipaludéens).

Seuls « inconvénients » : elle rend les populations autonomes et surtout elle n’est pas chère et ne rapporte rien aux laboratoires pharmaceutiques auxquels sont alliés les organisations internationales et la plupart des organisations « humanitaires ».

Aujourd’hui, une association véritablement humanitaire (qui est vraiment là pour aider l’humain quoi !), « La Maison de l’Artémisia » milite pour faire connaître l’artemisia annua comme traitement du paludisme. L’association a besoin de fonds pour financer des recherches scientifiques pour mesurer l’efficacité de ce traitement naturel, mais aussi pour développer des maisons de l’artemisia en Afrique. Ainsi, les populations locales pourront cultiver leur propre artemisia et devenir auto-suffisantes (et non pas dépendantes de médicaments toxiques, moins efficaces et beaucoup plus chers). Déjà 2,5 millions de personnes ont bénéficié des bienfaits de l’artemisia grâce à l’association, mais il en reste 197,5 millions à toucher ;)

J’ai eu la chance d’interviewer Lucile Cornet-Vernet, fondatrice et vice-présidente de l’association « La Maison de l’Artemisia ». Une personne dont j’admire le courage et dont je soutiens vivement le travail pour rendre le monde meilleur.

Pour voir notre interview, tu peux cliquer sur ce lien ou sur l’image ci-dessous. Les informations et le message de Lucile Cornet-Vernet sont passionnants.

Afin de soutenir la recherche sur l’artemisia (notamment sur son dosage chez les tout petits enfants), tu peux aller faire un tour sur le site
https://maison-artemisia.org/
et faire un don sur
https://www.helloasso.com/associations/maison-artemisia/formulaires/1/widget

Voici quelques-unes des études scientifiques montrant la puissance de l’artemisia pour guérir du paludisme et d’autres maladies liées à des parasites (plus rapidement et de manière plus efficace que les médicaments classiques, sans les effet secondaires !) :
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4323188/
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0944711318305336
http://www.scielo.br/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0037-86822017000100052
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0944711317300570

Pour aider l’association « La maison de l’artemisia » à faire des recherches sur l’intérêt thérapeutique de l’artemisia et à diffuser cette plante aux populations qui en ont besoin et ainsi les libérer de l’emprise des labos pharmarceutiques qui les empoisonnent et les appauvrissent :
https://www.helloasso.com/associations/maison-artemisia/formulaires/1/widget

Je suis ravi de pouvoir aider de vrais beaux projets (ils ne sont pas si nombreux dans le domaine de la santé) comme celui de la Maison de l’Artemisia.

A ta pleine santé, et dans l’espoir que le monde de la santé va enfin se mettre à plus promouvoir la santé des populations que la santé des labos (en plus aux dépends de la santé des populations).

Merci de faire suivre ce message autour de toi et en particulier aux personnes qui vivent en Afrique ou dans des zones impaludées, ainsi qu’aux personnes qui se rendent régulièrement dans ces zones !

A ta pleine santé !

Jérémie :)