Mortalité associée à la vaccination Covid dans les pays de l’hémisphère sud (communiqué de presse) – Mortality associated with Covid vaccines in Southern hemisphere countries (press release)

par | 7 Oct 2023 | Non classé | 14 commentaires

Communiqué de presse en français 🇫🇷 ci-dessous + Press release in English 🇬🇧 below

FR 🇫🇷 La campagne de vaccination COVID-19 est responsable d’une mortalité excédentaire dans l’hémisphère sud

Un article scientifique écrit par Prof Denis Rancourt, Dr Marine Baudin, Dr Joseph Hickey et Dr Jérémie Mercier publié dans un rapport de Correlation Research in the Public Interest (https://correlation-canada.org/covid-19-vaccine-associated-mortality-in-the-southern-hemisphere/) démontre après analyse de la mortalité toutes causes confondues de 17 pays équatoriaux et de l’hémisphère sud (à partir des chiffres du World Mortality Dataset) que :

·        Dans tous les pays étudiés (Afrique du Sud, Argentine, Australie, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Équateur, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Paraguay, Pérou, Philippines, Singapour, Suriname, Thaïlande, Uruguay), il y a une transition vers un plus haut régime de mortalité au moment où les campagnes de vaccination COVID-19 sont déployées.

·        Aucune mortalité excédentaire n’est détectable entre la déclaration de pandémie faite par l’OMS le 11 mars 2020 et le début des campagnes de vaccination COVID-19 dans 9 des 17 pays étudiés.

·        Des pics anormaux de mortalité sont observés en janvier-février 2022, lors de la saison estivale des pays de l’hémisphère sud, de manière synchrone ou suivant le déploiement des doses de rappel, dans 15 des 17 pays étudiés.

·        La mortalité excédentaire pendant la période vaccinale (de janvier 2021 à la date à laquelle les données s’arrêtent par pays) est de 1 745 000 décès pour les 17 pays étudiés, ce qui correspond à environ 1 décès sur 800 injections.

·        Le taux de létalité par injection du vaccin augmente de façon exponentielle avec l’âge, et atteint près de 5 % chez les plus de 90 ans soumis à une dose 4.

Les auteurs démontrent que les vaccins COVID-19 sont toxiques, et que cette toxicité est environ mille fois plus importante que celle rapportée dans les essais cliniques ou estimée par la pharmacovigilance. Ils appellent les gouvernements à mettre fin aux politiques de santé publique priorisant la vaccination COVID-19 des personnes âgées.

Télécharger le communiqué de presse ici.


EN 🇬🇧 The COVID-19 vaccination campaign caused excess mortality in the Southern Hemisphere

A scientific article by Prof Denis Rancourt, Dr Marine Baudin, Dr Joseph Hickey and Dr Jérémie Mercier and published by Correlation Research in the Public Interest (https://correlation-canada.org/covid-19-vaccine-associated-mortality-in-the-southern-hemisphere/) shows, based on analysis of all-cause mortality in 17 equatorial and Southern-Hemisphere countries (using data from World Mortality Dataset), that:

·        In all the countries studied (Argentina, Australia, Bolivia, Brazil, Chile, Colombia, Ecuador, Malaysia, New Zealand, Paraguay, Peru, Philippines, Singapore, South Africa, Suriname, Thailand, Uruguay), transitions to higher regimes of all-cause mortality are observed when the COVID-19 vaccines are deployed.

·        No excess mortality is detected between the WHO’s pandemic declaration of 11 March 2020 and the beginning of the COVID-19 vaccination campaigns in 9 of the 17 countries studied.

·        Abnormal all-cause mortality peaks are observed in January-February 2022, during the summer season of the Southern-Hemisphere countries, synchronously with or following the rollouts of the boosters, in 15 of the 17 countries studied.

·        The excess all-cause mortality during the vaccination period (from January 2021 to when the data end for each country) amounts to 1,745,000 death