Et qui est vraiment “docteur” ?

 

Voici une révélation :

La médecine moderne se contente de “cacher les symptômes”.

Pourtant, son rôle premier serait de chercher les causes pour nous guérir en profondeur.

Et à trop vouloir cacher les symptômes, elle finit même par être dangereuse pour notre santé.

Évidemment, les praticiens ont envie de te soigner, mais les moyens sont inadaptés.

D’ailleurs, le sujet de cet e-mail est… les praticiens.

Et nous allons particulièrement nous attarder sur le mot “docteur”.

“Holistique”, “iatrogène”, “docteur”… Tu dois me prendre pour un dictionnaire légèrement agaçant ! 🙃

Pourquoi parler de ça ?

Parce que, pour toi, “docteur” et “médecin” ont sûrement le même sens.

Tu les appelles tous “docteur” et puis c’est tout.

Mais ce terme est mal utilisé. “Docteur” se rapporte à un certain niveau d’études… que les médecins atteignent rarement !

Voici l’explication :

Un docteur est une personne qui possède un doctorat universitaire. Ce doctorat s’obtient après un travail de recherche qui dure habituellement au moins 3 ans et se conclut par la présentation d’une thèse de doctorat.

Et cette thèse est différente de la thèse de médecine (dite “thèse d’exercice”) qui est plutôt un mémoire.

D’ailleurs, l’Insee distingue les doctorats de recherche (niveau Bac+8) des “doctorats de santé”, qui sont quant à eux classés au même niveau que le Master (Bac+5). [1]

Conclusion ?

La majorité des médecins ont donc un niveau Master en médecine. Et pas un niveau de docteur !

Pour être de véritables médecins “docteurs”, ils doivent ajouter 3-4 ans de recherche à leurs études déjà longues.

Dans la santé, “docteur” est en fait un titre professionnel. Ce qui crée une grosse ambiguïté sur ce terme.

Mais cette ambiguïté va sans doute disparaître avec le processus d’harmonisation des diplômes dans le cadre de l’Union Européenne (“processus de Bologne”).

Et tant mieux, car…

En France, les vrais docteurs doivent éviter de se faire appeler “docteurs” !

Enfin, c’est déconseillé comme tu vas le voir dans les lignes suivantes…

Je vais prendre mon exemple pour que tu comprennes mieux :

Je possède un doctorat en recherche environnementale de l’Imperial College de Londres.

Le sujet était l’étude des impacts environnementaux des agrocarburants. Dans les faits, j’ai analysé les politiques française et britannique en matière de promotion de ces agrocarburants.

D’ailleurs, si tu as le courage (et surtout l’envie) de jeter un œil à ma thèse, voici le lien : “Are current agrofuels a valid tool to tackle climate change? – An assessment of French and British ‘biofuel’ policies”. [2]

Pour la petite histoire, l’Université, ainsi que d’anciens collègues, utilisent la formule Dr. Jérémie Mercier lorsqu’ils me contactent.

Le titre de docteur peut apparaître sur les cartes bancaires ainsi que sur les papiers d’identité en Angleterre.

Sauf qu’en France, si tu as un doctorat, les gens te déconseilleront d’utiliser officiellement le titre de “docteur” !

Car ce terme est utilisé pour les médecins.

Si tu as un doctorat en philosophie ou en chimie, il est clair que tu fais zéro diagnostic et encore moins de prescription de médicaments.

En résumé, en France :

Alors que les médecins n’ont en grande majorité pas de doctorat universitaire (le seul qui permette d’obtenir le grade de docteur), ils se font appeler “docteurs”.
Tandis que ceux qui possèdent le titre de docteur car ils ont passé une thèse de doctorat doivent renoncer à l’utiliser, alors qu’il est reconnu dans le monde entier !

Le monde marche sur la tête !

D’ailleurs, plusieurs personnes parlent de ce paradoxe. C’est notamment le cas d’Hervé Causse ou du Syndicat National des Scientifiques Hospitaliers. [3,4]

Ils expliquent que si les gens voient que tu te définis comme docteur alors que tu n’es pas médecin, ça peut vite aller loin !

Imagine :

Tu te fais convoquer par la police.

Elle t’accuse d’exercer illégalement la médecine.

Pourquoi ?

Parce que tu écris sur ton site que tu es docteur. Alors que tu n’es pas sur la liste de l’Ordre des médecins (ce qui n’a rien à voir avec docteur comme tu l’as compris).

Évidemment, avec l’explication précédente, tu peux te défendre facilement.

Incroyable ?

C’est pourtant ce qui m’est arrivé à Nantes en février 2016 ! Voici le le lien si tu souhaites en savoir plus. [5]

Utiliser les mots correctement, c’est essentiel

Appeler un médecin “docteur” est une erreur.

Les personnes qui ont un doctorat devraient pouvoir être appelées “docteur”, ce qui est un gage de leur qualification et leur compétence à faire un travail de recherche original.

Et les médecins, pharmaciens, dentistes, vétérinaires… devraient utiliser leur vrai titre (titulaire du Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales) ou nom de profession.

Ils devraient pouvoir se faire appeler “docteur” s’ils ont effectivement un doctorat de 3ème cycle bien sûr (c’est peu fréquent, mais ça existe).

Alors oui, leur profession perdrait peut-être en éclat…

Mais cet éclat serait vite retrouvé si ces professionnels étaient formés à la santé plutôt qu’à la “gestion” des maladies.

J’ai d’ailleurs une grande admiration pour ceux qui s’ouvrent déjà à une approche plus holistique de la santé.

Bravo à eux, car ils arrivent à échapper aux conditionnements issus de leurs études et maintenus par les lobbies pharmaceutiques.

Maintenant, avec toutes ces explications, tu peux encore mieux comprendre les films et séries TV étrangers !

Eh oui, tu sais pourquoi le Dr. Emmett Brown se fait appeler Doc dans Retour vers le Futur, tout comme Sheldon Cooper et ses amis dans The Big Bang Theory. 😉

Même l’étymologie est preuve de la mauvaise utilisation du terme

Allez, promis.

Après cette explication, ce sera fini pour les leçons de vocabulaire.

Le mot “docteur” vient du verbe latin docere, qui veut dire “enseigner”.

Ton médecin, il t’enseigne la santé ?

Pas vraiment, il tente de traiter les symptômes en prescrivant des médicaments.

De mon côté, je souhaite t’enseigner à prendre en main ta santé.

Tu peux donc dire que je suis docteur par mon diplôme et par mon objectif professionnel.

Mais pas besoin de m’appeler docteur. Le but de ce message est tout autre.

Si tu aimes quand les choses sont justes, alors tu auras certainement trouvé une utilité à cet e-mail.

Et toi, penses-tu qu’il faut arrêter d’appeler les médecins “docteur” ? Crois-tu que l’utilisation de ce terme dore un peu trop leur image ?

Jérémie

PS : J’attends les commentaires ci-dessous.

Sources :

[1] Niveau de diplôme (recensement de la population). Insee. Published May 21, 2019. https://www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1785

[2] Mercier J. Are current agrofuels a valid tool to tackle climate change? : an assessment of French and British biofuel policies. Published online 2011. https://ethos.bl.uk/OrderDetails.do?uin=uk.bl.ethos.538681

[3] Causse H. Le titre de « docteur » n’appartient pas aux médecins ! N’est pas « docteur » qui veut et qui l’est a son honneur ! Mise au point sur le titre de docteur ou l’histoire d’une méprise publique avec la médecine (Cass. crim. 20 janvier 2009, n° 07-88122). Published May 9, 2009. https://www.hervecausse.info/Le-titre-de-docteur-n-appartient-pas-aux-medecins–N-est-pas-docteur-qui-veut-et-qui-l-est-a-son-honneur–Mise-au_a249.html

[4] Du titre de Docteur. SNSH. https://www.snsh.info/memento-usage-du-titre-de-docteur/

[5] Mercier J. Ma convocation par la police jeudi dernier : choquante mais tristement banale ! Published February 29, 2016. https://www.jeremie-mercier.com/suite-convocation-police/



Reprendre sa santé en main est devenu un acte subversif !

1 — Télécharge mon ebook gratuit « 5 habitudes simples à mettre en place pour péter le feu »
2 — Pour être sûr de rester en contact en cas de censure, rejoins mon canal Telegram https://t.me/DeconfineTaSante
3 — Découvre mes casquettes « Boycott Pass Sanitaire » et mes « badges de résistants » et montre ton refus du totalitarisme pseudo-sanitaire !

Partager l'article