Bonjour Jérémie,

Suite à mon mail de mardi sur la crise du Covid-19, je pensais envoyer la suite de mon article dès le lendemain… mais les choses se sont enchaînées.


D’abord, j’ai créé mon groupe Facebook  » Prends Ta Santé En Main « , que tu peux rejoindre en cliquant sur ce lien.

Plus de 800 personnes l’ont rejoint en quelques heures… autant te dire que ça m’a pris pas mal de temps de gérer ça !

En plus, on doit désormais s’occuper avec ma femme (Flora Douville pour ceux qui ne la connaissent pas encore) de nos filles de 6 et 10 ans, qui ne vont plus à l’école depuis lundi mais ont malgré tout un enseignement à distance à suivre.

Je sais pas comment tu t’organises au quotidien avec le confinement, mais pour beaucoup de monde, les rythmes sont chamboulés. Ca fait partie du jeu !

Enfin, j’ai reçu une avalanche de messages, avec des liens vers des articles ou des vidéos, dont certaines sont devenues virales et qui tentent d’expliquer la situation actuelle.

Certaines des vidéos sont intéressantes, d’autres sont des interprétations très erronées faites par des personnes qui pensent avoir un esprit critique, mais manquent de discernement et prennent leurs croyances pour des faits ou s’appuient sur des documents pour établir une théorie, mais leur théorie n’a pas de rapport avec les documents en question.

En temps de  » guerre « , c’est comme ça.

Il y a la propagande officielle.
Il y a la majorité qui ne fait pas grand chose, ne pense pas grand chose et respecte les consignes de la propagande sans moufter.
Il y a les collabos.
Il y a les résistants (pour de bonnes ou de mauvaises raisons)
Et il y a la réalité.

Parfois, les frontières sont floues entre certaines catégories et ça fait partie de la complexité de l’humain et de ce genre de situations.

Mettre le numéro d’un brevet sous sa vidéo, c’est intéressant, mais ça pose problème quand le brevet en question a un rapport lointain avec le virus dont il est question et qu’on érige ce numéro de brevet comme une preuve indiscutable que le virus a été fabriqué par l’homme.

En ce qui me concerne, mon obsession, c’est la vérité. Mon opinion importe peu.

En l’absence de transparence des autorités, pour revenir à la vérité et à la réalité, il est essentiel de regarder ce que l’on sait, et on peut faire des suppositions (sourcées au maximum) pour tenter de proposer des explications et donner des conseils.

Un virus fabriqué en labo ?

Même si la vidéo virale que tout le monde a reçue est bourrée de fautes et d’erreurs d’interprétation, on peut tout à fait supposer que le SARS-CoV-2 est bien issu de manipulations faites dans un labo qui travaille sur les virus (il y en a 2 à Wuhan, ville où l’épidémie de Covid-19 semble avoir commencé). J’avais partagé il y a plusieurs semaines mon étonnement que Wuhan soit le lieu où un laboratoire P4 (donc travaillant sur les virus et les maladies les plus dangereuses) avait été construit en collaboration avec les français en 2017 [1].

Il se trouve qu’il y a un autre labo, juste à côté (300 m) du marché de produits de la mer d’où serait partie l’épidémie de SARS-CoV-2 : le WHCDC (Wuhan Center for Disease Controle and Prevention).

Des chercheurs chinois ont en février suggéré que ce virus était issu de cet autre laboratoire, où des chercheurs travaillaient sur des coronavirus de chauve-souris [2].

L’article qui évoque cette piste a étonnamment été retiré mais on le trouve encore en archive en cherchant bien [3].

Cette piste est critiquée par la revue « Sciences et Avenir » qui semble croire sur parole ce que dit le directeur du WHCDC et élimine ainsi cette piste d’un revers de la main [4]… une démarche qui manque cruellement d’esprit critique !

L’origine de ce virus est un sujet essentiel et encore mystérieux, mais il reste encore plein de zones d’ombre autour de cette affaire.

Un traitement médicamenteux efficace mais pas recommandé voire caché par les autorités « de santé » ?

Alors que de plus en plus de pays voient l’hydroxychloroquine (en association avec l’azithromycine) comme un traitement efficace pour réduire la charge virale en SARS-CoV-2, que défend le Pr Didier Raoult à Marseille (et membre du conseil scientifique nommé par le ministère de la Santé), la France semble persister dans ses erreurs et ne recommande toujours pas ce traitement [5] !

Les Décodeurs du Monde ont même classé cette piste de l’hydroxychloroquine comme « fake news » (ce que Facebook, en lien avec « Les Décodeurs du Monde » a ensuite fait également, en faisant ressortir la mention « information fausse ») sur l’article et la vidéo de Didier Raoult. Puis il y a eu rétropédalage et la mention fake news a été retirée par le Monde et Facebook.

Ce n’est pas le sujet du jour, et je reviendrai dessus plus tard, mais je suis consterné de voir que les Décodeurs du Monde sont en fait un instrument de propagande qui classe en « fake news » non seulement les infos débiles et visiblement fake (j’espère beaucoup de gens les voient facilement comme « fake » en tout cas), mais aussi des infos de qualité, comme les pistes proposées par Didier Raoult pour traiter le Covid-19 et stopper l’épidémie. Par contre ils ne se privent pas de diffuser les fake news qui sont de fausses informations validées par les « autorités » !

Alors que le confinement est une mesure qui n’a pas montré son efficacité pour réduire la propagation de l’épidémie, contrairement au dépistage et à la mise en quarantaine (pour être précis, on est contagieux non pas 40 jours, ni 14 jours mais pendant 20 jours quand on est infecté et qu’on présente des symptômes) comme cela a été fait en Corée du Sud, on persiste à promouvoir un confinement qui concerne la totalité de la population et à ne dépister quasiment que les personnes ayant des symptômes très avancés, ce qui donne un chiffre exagérément élevé de la létalité de la maladie (et donc fait peur, et justifie l’inefficace confinement !) [6].

Les pays qui confinent aujourd’hui (Italie, Espagne, France) sont ceux où le virus se répand le plus vite et où l’épidémie s’accélère… Bref, c’est la recette parfaite pour un échec retentissant dans l’endiguement de l’épidémie (puisque que c’est l’objectif affiché par le gouvernement).

Autre chose étonnante, cette fameuse hydroxychloroquine qui est utilisé comme médicament pour divers troubles depuis des décennies a été classée « substance vénéneuse » en janvier 2020 (il y a juste 2 mois) par un décret signé par notre chère ex-ministre et ex-candidate à la mairie de Paris Agnès Buzyn [7].

Très surprenant !

Avec ce décret, l’hydroxychloroquine ne devient disponible que sur ordonnance…

Pourquoi cela a été fait au moment où la Chine commençait à montrer l’efficacité de cette molécule dans le traitement du Covid-19 ?

Je rajoute que Buzyn est venue geindre auprès des journalistes du Monde pour dire qu’elle regrettait et qu’elle est partie du Ministère de la Santé en sachant que des mesures sanitaires exceptionnelles allaient être prises et qu’elle pensait que le 1er tour des municipales serait reporté [8].

Bref, elle était au courant de ce que le gouvernement préparait (confinement et autre mesure sanitaire digne d’un régime autoritaire incompétent) mais a menti sciemment au mépris de la santé des français et de l’intérêt commun.

Cette femme officialise ainsi dans cette interview stupéfiante le fait qu’elle a été une fidèle servante de son chef et de son clan (la macronie), qui étaient dans son esprit prioritaires au bien commun. Un comportement courant en politique mais abject ! Tu comprends ma joie de voir que cette femme se soit pris une taule aux municipales, et disparaisse du paysage politique et médiatique… même si je ne me fais pas trop d’illusion sur son successeur Olivier Véran, probablement de la même veine.

Qui devrait porter un masque ?

Enfin, la population semble ne toujours pas avoir compris quels sont les gestes barrières les plus efficaces : se laver les mains, tousser dans son coude, et enfin mettre un masque chirurgical quand on est malade.

J’ai bien dit quand on est malade.

Si on n’est pas malade, il n’y a pas de preuve que l’on puisse transmettre le virus:  charge virale trop faible ? Pas de toux donc pas de dispersion du virus ?

Enfin, quand on a un masque chirurgical et qu’on veut pas contaminer autour de soi, il faut changer son masque toutes les 3 heures.

L’article sur lequel se base l’idée qu’un porteur sain puisse contaminer des personnes [9] était inexact.

La femme d’affaires chinoise qui a contaminé des allemands lors de son déplacement en Bavière et dont il est question dans cet article avait bien des symptômes [10] !

En outre, porter un masque chirurgical ne protège pas de l’inhalation des virus. Ces masques ne sont pas étanches et il n’y a pas de filtre qui empêche d’aspirer les virus. C’est donc une protection illusoire si tu espères ne pas choper le SARS-CoV-2 grâce à un masque chirurgical ou fait maison.Enfin, le masque FFP2 est réservé aux personnes en contact avec les malades. C’est le seul masque qui filtre l’air et empêche d’inhaler les gouttelettes contaminées en provenance des personnes infectées contagieuses (malades).

Pour info, il n’est efficace que 4 à 8 heures, et pas très agréable à porter.

Bref, porter un masque pour porter un masque, c’est mignon, c’est à la mode, mais c’est inutile pour la plupart des gens et laisse tomber l’idée d’en faire à la maison à destination du personnel soignant, c’est contre-productif (l’enfer est pavé de bonnes intentions).

Qui meurt ou est plus gravement touché par le Covid-19 ?

En tant de guerre, les médias acoquinés au pouvoir se font les fidèles diffuseurs de la propagande officielle.On parle de morts ici et là, on ne remet pas en cause les décisions officielles, et on abandonne son esprit critique.

Ainsi, jamais on ne va remettre en question la stratégie du confinement, même si cette approche semble peu efficace pour contenir l’épidémie.

Et on ne va pas non plus se pencher précisément sur le profil des gens gravement malades ou qui meurent.

Aussi, je te conseille de lire cet article de l’AIMSIB qui propose des pistes de réflexions sur la mortalité apparemment plus élevée des malades du Covid-19 atteints de comorbidités, en particulier qui souffrent de maladies cardiaques, d’hypertension, ou qui prennent des anti-inflammatoires non-stéroïdiens [11].

Prendre un traitement médicamenteux n’est jamais anodin. Mais les traitements médicamenteux supposés améliorer la santé peuvent la faire empirer de manière générale, ou dans des cas particuliers comme dans le cadre d’une infection au coronavirus.

Par précaution, cet article recommande de stopper certains traitements ou de trouver une alternative qui met moins en danger :
anti-inflammatoires non stéroïdiens
statines (toujours problématiques de toutes façons)
hypotenseurs de la famille des IEC (inhibiteurs de l’enzyme de conversion) et les sartans – il est rappelé que l’objectif de faire descendre sa pression systolique sous 15 ou 16 n’apporte aucune bénéfice santé.
– je rajouterais le paracétamol (j’en ai parlé dans mon précédent article).

Il est aussi probable que les personnes vaccinées contre la grippe – inefficace pour diminuer les hospitalisations ou la mortalité [12] alors que les autorités « de santé » le recommandent fortement… pour des raisons de santé ! – soient plus sensibles que les autres aux maladies induites par les coronavirus, dont fait partie aussi le SARS-CoV-2 ! Le vaccin contre la grippe est donc en plus des médicaments cités précédemment un facteur aggravant chez les malades du Covid-19 !

Ceci te permet de mieux voir ici un aperçu de l’échec et des mensonges de l’industrie pharmaceutique dont la plupart des gouvernements aujourd’hui sont complices !

Je parlerai dans mon prochain article de l’utilisation du terme de pandémie par l’OMS et des approches efficaces pour stimuler son immunité et mettre toutes les chances de son côté afin de n’avoir aucun problème avec ce Covid-19 ;)

Si tu ne reçois pas encore ma newsletter, inscris-toi ici : https://www.jeremie-mercier.org/inscription-newsletter/

J’attends tes commentaires sur ce 2ème article spécial Covid-19 directement en bas de page !

Prends soin de toi :)

Sources et références :

[6] https://youtu.be/K7g4WKoS_6U, vidéo de Didier à Raoult à voir !