Ou plutôt un mot à rajouter à ton vocabulaire !


Tu dois certainement savoir que la langue française est très riche.

Tellement riche, que beaucoup de mots passent finalement à la trappe. 

Peu à peu, ils désertent le langage courant. Et un beau jour, la majorité des gens en ont oublié le sens.

Pire, des correcteurs orthographiques pensent qu’il s’agit d’erreurs !

Est-ce si dramatique ?

Evidemment, tout dépend du mot…

Mais pour le mot “holistique”, oui !

Pourquoi ?

Tu vas vite le comprendre en lisant ceci… 


Une approche “holistique” c’est quoi ?


Le mot “holistique” vient du grec holos, qui veut dire “le tout”, “la globalité”.

Donc une approche holistique, c’est considérer quelque chose sous tous ses anglesEn ce qui concerne la santé, l’approche holistique envisage l’individu dans sa globalité, et notamment sous ses dimensions :

  • Physique : en prenant en compte – dans la mesure du possible – le corps dans sa globalité ;

  • Émotionnelle : le stress, qui résulte d’émotions retenues, peut lourdement impacter la santé s’il n’est pas régulièrement extériorisé ;

  • Mentale : la façon de penser, qui génère naturellement des émotions, est aussi un élément important à considérer.



Au final, c’est une approche efficace qui fait appel au bon sens.

Un telle approche est peut-être évidente pour toi, mais sache que dans le milieu de la santé, c’est loin d’être le cas… 


Médecin “classique” vs Médecin “holistique”



Oui, deux camps s’opposent. Et ce combat est très inégal… 

Car la majorité des médecins en exercice font partie de l’équipe “classique”. 

Les médecins généralistes et plus encore les spécialistes sont par définition opposés à l’approche holistique.

Leur approche est plutôt “réductionniste”.

Par exemple, un dermatologue – spécialiste de la peau – va :

  1. Constater le problème cutané de son patient ;

  2. Tenter de poser un diagnostic ;

  3. Au final, s’appuyer sur son diagnostic pour prescrire un traitement local pour soigner la peau, recommandé par le Vidal – une sorte d’encyclopédie qui à chaque symptôme associe un médicament.



Avec son approche réductionniste, le dermato est incapable de trouver les causes du problème.

Car, le problème cutané peut être lié à :

  • Un foie “engorgé” ;
  • Un problème de parasites ;
  • Une hyperperméabilité intestinale ;
  • Une intolérance ou une sensibilité alimentaire ;
  • Et même une cause émotionnelle, voire “symbolique”.



⇒ Résultat des courses : 
le spécialiste va seulement masquer les symptômes au lieu de régler les causes.

En gros, avec leur approche réductionniste, les médecins classiques cachent les problèmes au lieu de les régler.

Et c’est certainement une des raisons qui explique pourquoi beaucoup de maladies deviennent chroniques au fil du temps.

L’approche holistique est donc primordiale !

Comprendre la véritable cause d’un problème demande d’avoir une ouverture d’esprit et une démarche de détective !

Et malheureusement, c’est loin d’être en fac de médecine que tout ça s’apprend…

Certains vont jusqu’à associer cette pratique à une secte… La blague ! 😅 

Malgré tout, le terme “holistique” fait son bout de chemin. Il est même relativement connu en anglais.

En Amérique du Nord, de plus en plus de médecins revendiquent librement cette approche.

Alors que pendant ce temps, les médecins holistiques français sont pourchassés par l’Ordre des Médecins…


L’approche holistique est plus acceptée dans d’autres pays


En France, essaie de trouver des séminaires ou conférences qui vont parler de “zones bleues” ou de “nettoyage du foie”…

Oui, tu risques de chercher longtemps…

Alors qu’à l’étranger, tu as plus de chances de trouver ton bonheur.

Par exemple, en Algérie, tu auras plus facilement accès à ce type d’événement.

Ça t’étonne ?


Pourtant, c’est vrai ! 

J’ai moi-même été intervenant dans une conférence sur le lien entre la nutrition et les maladies “de civilisation” organisée par des médecins et pharmaciens en 2017 !

Là-bas, l’approche holistique est loin d’être considérée comme un OVNI.

De nombreux professionnels de santé y portent même un réel intérêt.

Et la raison est toute simple…

Contrairement à la France, l’Algérie est considérée comme un pays “pauvre” ou “en voie de développement” par l’industrie pharmaceutique.

L’influence du lobby pharmaceutique y est donc pour le moment moins importante que dans les pays “développés”.

Comme quoi le progrès (ou l’illusion de progrès), c’est pas toujours la panacée !

Et toi ? Que penses-tu de l’approche holistique en santé ? L’as-tu déjà expérimentée ?
Peut-être que grâce à elle, tu as même guéri de troubles de santé, là où l’approche classique a échoué ?

Jérémie Mercier

PS : J’attends les commentaires ci-dessous.



Reprendre sa santé en main est devenu un acte subversif !

1 — Télécharge mon ebook gratuit « 5 habitudes simples à mettre en place pour péter le feu »
2 — Pour être sûr de rester en contact en cas de censure, rejoins mon canal Telegram https://t.me/DeconfineTaSante
3 — Découvre mes casquettes « Boycott Pass Sanitaire » et mes « badges de résistants » et montre ton refus du totalitarisme pseudo-sanitaire !

Partager l'article