Ça fait quelques jours que les médias du monde entier parlent de l’Amazonie qui brûle.

L’Amazonie brûle, ok.

Pas depuis 1 mois.

Pas depuis que Twitter existe.

Elle brûle depuis plusieurs décennies…mais on s’en fout grave.

Aujourd’hui, on accuse les brésiliens et surtout son président d’extrême droite Jair Bolsonaro d’être responsables (voir cet article du Monde)

Mais au fait… pour quelle raison principale l’Amazonie brûle-t-elle ?

Pourquoi l’Amazonie brûle ?

Principalement à cause de la déforestation. Qui est accentuée à la saison sèche (maintenant).

Et traditionnellement, on déforeste l’Amazonie en la brûlant. Je précise aussi qu’on brûle traditionnellement les terres cultivées après la récolte pour faire de la culture sur brûlis. En ce moment, il y a une combinaison de champs qui brûlent après la récolte avant la nouvelle saison, et de forêt qui brûle.

Mais au fait… pourquoi déforeste-t-on l’Amazonie ?

Pour le plaisir ?

Pour faire des routes ? Des villes ?

Pour couper du bois ?

Non, pas du tout !

À 80% on déforeste l’Amazonie pour créer des pâturages ou pour cultiver du soja transgénique pour nourrir des animaux d’élevage (notamment européens).
(cf. cet article de Reporterre)

 

On brûle l’Amazonie principalement pour satisfaire nos besoins en viande et en produits laitiers

Bref, l’Amazonie crame et est en train d’être détruite principalement pour que tu continues à manger de la viande et à consommer des produits laitiers.

Bizarrement, personne ne parle de ça (ou pas grand monde).

En plus, Macron et l’Union Européenne ont signé en juin un accord commercial avec le Mercosur (l’union économique des états sud-américains) pour faciliter les échanges économiques et notamment l’importation de produits animaux et de soja transgénique en provenance d’Amérique du Sud et notamment du bassin amazonien (cf. cet autre article de Reporterre).

Ces feux sont bien la conséquence logique de notre appétit pour les produits animaux et des accords que nous européens faisons avec ces pays pour satisfaire nos besoins.

En fait, pour résumer, Macron demande à son complice Bolsonaro de brûler l’Amazonie. Mais quand les gens réalisent que l’Amazonie brûle, Macron se met à pousser des cris d’orfraie pour se faire passer pour un gentil.

Et comme on est habitué dès l’école à ne pas réfléchir, on le croit et on se dit « On a de la chance d’avoir un président qui veut sauver notre planète ».

En fait, on est juste des moutons, incapables de réfléchir 2 minutes.

Prier pour l’Amazonie ne sert strictement à rien. Fortement diminuer sa consommation de produits animaux en revanche est très utile, pour toi, comme pour l’Amazonie !

Tu devrais lire cet article pour comprendre comment les politiques te prennent pour un imbécile et te manipulent en jouant sur tes sentiments depuis trop longtemps : https://www.jeremie-mercier.com/manger-pour-le-climat/

Si tu veux comprendre pourquoi tu devrais maintenant manger moins de produits animaux pour ta santé et celle de la planète, télécharge mon ebook gratuit : https://www.jeremie-mercier.org/ebook-5-habitudes/

PS : Je ferai prochainement un Facebook live (clique ici pour me suivre sur Facebook et voir le live) pour expliquer pourquoi ne pas manger de produits issus de l’élevage industriel (comme recommandé par exemple par Yann Arthus-Bertrand et Hugo Clément) ne change rien au problème… Si on veut vraiment changer les choses, il faut consommer beaucoup moins d’aliments d’origine animale, qu’ils soient issus d’animaux élevés au Brésil, d’animaux européens nourris au soja OGM brésilien (interdit en agriculture biologique mais courant dans l’élevage européen non bio, je précise), ou qu’ils soient issus d’animaux locaux conventionnels ou bio nourris avec des aliments locaux. La problématique est une problématique mondiale d’usage des sols !

Maintenant, voici ma vidéo qui met les points sur les i (attention, ça décoiffe !) : https://youtu.be/T4qCeEVtM90

Retranscription de la vidéo :

Salut c’est Jérémie Mercier.

Je fais cette vidéo parce que ça fait plusieurs jours qu’on entend de façon insistante dans les médias que l’Amazonie brûle, donc la forêt amazonienne. Et ce que j’entends est particulièrement bête, déconnecté… on ne parle pas des causes. On joue sur les sentiments de façon bizarre. Ce qui est dit est un peu faux. Enfin bref c’est du grand n’importe quoi et c’est utilisé à des fins politiques et on berne tout le monde. Je trouve ça assez inadmissible.

Donc, rappel des faits. Donc actuellement, août 2019 il y a une recrudescence des feux dans le bassin amazonien, au niveau de la forêt. C’est un sujet mondial de préoccupation. L’Amazonie est une région du monde qui est très médiatisée parce que c’est un réservoir important de biodiversité. Un cinquième de la biodiversité mondiale se situe dans ce bassin amazonien. C’est une très grande forêt donc un stock de carbone très important. Et du coup quand ça brûle là-bas on atteint la biodiversité. Il y a des émissions de carbone… de dioxyde de carbone et de gaz à effet de serre importantes, etc. Et du coup c’est un sujet qui concerne la planète tout entière. C’est vrai. Ok. Et actuellement il y a des feux donc… C’est la période classique pendant laquelle il y a des feux en Amazonie puisque c’est le début de la saison sèche. Du coup, on a pour habitude en Amazonie de brûler des forêts où on fait du brûlis pour faire des cultures après. C’est la période sèche, donc c’est plus facile pour brûler.

La question que je ne vois nulle part… que j’entends jamais. C’est la question la plus fondamentale pourtant c’est « pourquoi est ce qu’on brûle l’Amazonie ? Pourquoi on fait ça ? » Et on entend des trucs du genre « Ah oui c’est à cause de la sécheresse que ça brûle ». Pas du tout ce n’est pas à cause de ça. C’est toujours au moment de la sécheresse qu’on brûle mais c’est pas à cause c’est pas la sécheresse qui crée des incendies, ça n’arrive pas comme ça par hasard parce que tout d’un coup c’est sec donc ça brûle. C’est parce qu’il y a une intervention humaine qui est à l’origine de ces incendies et des humains créent ces incendies. Ce n’est pas pour le plaisir. Ce n’est pas parce qu’ils aiment bien le feu. Ce n’est pas parce que c’est des méchants. C’est pas parce que… on ne parle pas des causes de ces incendies.

On fait ces incendies pour déforester.

Et pourquoi on déforeste.. et là nulle part, mais vraiment à zéro endroit, je vois, j’entends parler de ça. On déforeste pour, à 80%, pour laisser de la place… pour défricher des zones et pour permettre donc de cultiver du soja transgénique pour nourrir du bétail, donc que ce soit du bétail produit localement ou bien pour vendre sur le marché mondial et notamment en Union Européenne.

Donc je rappelle d’ailleurs qu’il y a des accords qui ont été signés fin juin entre l’Union européenne et qui ont été poussés par les dirigeants européens dont Emmanuel Macron entre l’Union européenne et le Mercosur donc l’union des Etats d’Amérique du Sud pour qu’il y ait des échanges plus faciles entre ces Etats sans passer par tous ces tarifs douaniers etc. Donc afin de promouvoir notamment les importations depuis l’Amérique du Sud et les exportations vers l’Amérique du Sud. Donc qu’est-ce qu’on importe d’Amérique du Sud ? On importe beaucoup de soja transgénique pour nourrir le bétail européen. Et pourquoi on nourrit le bétail européen ? Pour faire de la viande et des produits laitiers consommés par les consommateurs européens et par les consommateurs mondiaux puisque l’Europe va après inonder le marché mondial de produits de qualité assez moyenne – contrairement à ce qu’on dit – et pour nourrir les gens qui consomment des produits laitiers et des produits animaux produits en Europe et nourris en partie par du soja transgénique originaire du bassin amazonien, que ce soit du Brésil et d’autres pays autour. C’est ça la réalité et donc il y a aussi donc on brûle soit pour produire du soja transgénique pour nourrir le bétail donc que ce soit au niveau local ou au niveau européen ou un peu aussi dans d’autres pays certainement et sinon c’est pour faire des pâturages… pour faire des pâturages, pour faire paître du bétail sud-américain sur les terres qui ont été gagnées sur la forêt. Donc c’est ça la véritable raison.

J’écoute les infos depuis quelques jours parce que j’ai un doctorat en recherche environnementale, je m’intéresse à ces sujets environnementaux depuis très longtemps et je suis atterré par la superficialité avec laquelle ce sujet est traité mais ce n’est pas ce n’est pas parce que les journalistes sont naïfs ou pas formés ou quoi. C’est parce qu’ils ne se posent pas les bonnes questions. On ne leur permet pas de se poser les bonnes questions et tout simplement du coup bah ils disent des trucs inutiles et ça permet de jouer sur l’opinion… Donc les gens après vont s’offusquer « Oh mais c’est terrible ce qui se passe, mon Dieu l’Amazonie brûle ». Mais elle ne brûle pas depuis aujourd’hui, ça fait 30 ans que ça brûle en Amazonie. Alors certes c’est plus aujourd’hui que l’an dernier mais il y a des années où c’était beaucoup plus que ça. Voilà.

C’est pas nouveau que ça brûle en Amazonie. On en parle peut être plus parce qu’il y a certaines villes qui se sont retrouvées un peu dans des nuages de fumée comme São Paulo mais ce n’est pas d’hier que ça fait très longtemps que ça crame. Ça crame pour nourrir les consommateurs de produits animaux. C’est la cause principale. On n’entend jamais parler de ça. Jamais, jamais, jamais.

Ce qui est très amusant, c’est l’utilisation du coup journalistique et politique. Donc les journalistes disent ça brûle c’est horrible. La maison brûle. Du coup il y a Macron qui dit ça et reprend le fameux discours de Chirac en disant cette fois « la maison brûle vraiment ». Bref branle-bas de combat. « Mon Dieu qu’est ce qu’on peut faire et tout ». Je rappelle que c’est bien Macron qui a signé avec ses partenaires européens l’accord avec le Mercosur. Personne ne l’a forcé et c’est même lui qui a forcé. Donc il sait très bien quelles sont les conséquences de cet accord et cet accord, les conséquences directes c’est une augmentation de la déforestation pour fournir toujours plus de produits, pour continuer l’élevage et fournir toujours plus de produits pour les marchés européens et mondiaux. C’est tout. Donc Emmanuel Macron est le complice. Et c’est pour ça que j’ai mis dans cet article – dans mon article précédent sur Facebook vous pourrez regarder. C’est le complice du… C’est lui qui fournit finalement le cocktail Molotov au pyromane Jair Bolsorano le président ou premier ministre brésilien. Bref donc on est entièrement responsable. C’est pas du tout la faute des brésiliens… Des méchants brésiliens. C’est nous qui leur demandons de faire ça. C’est une conséquence directe de nos comportements alimentaires, des accords commerciaux que nos politiques ont signés avec le Brésil et c’est tout à fait logique.

Ce qui est, du coup ce qui me… vraiment m’énerve profondément c’est tous ces gens « Pray for Amazon », machin « priez pour l’Amazonie ». Mais c’est complètement débile de prier pour l’Amazonie. C’est la déresponsabilisation totale. C’est « oh ben moi, j’ai rien à voir dans cette histoire c’est les méchants brésiliens ». Mais pas du tout ! C’est toi, en mangeant les produits animaux qui leur demandes de faire ça. C’est la conséquence logique de tes choix alimentaires. Tu es entièrement responsable de ce qui se passe là-bas. Ce n’est pas du tout la faute à pas de chance, ça c’est vraiment hyper important d’en prendre conscience. Et sinon on peut rester comme ça à observer de loin en disant « Ah, ça n’a rien à voir avec moi c’est les méchants là bas ils sont bêtes et tout ». Non ils ne sont pas bêtes du tout. Ce n’est pas pour le plaisir que les gens brûlent l’Amazonie. C’est parce qu’il y a une demande énorme en produits animaux qui du coup nécessitent des quantités très importantes de terres. On peut gagner très facilement des terres en déforestant l’Amazonie parce que des terres agricoles il y en a plus de disponibles. Elles sont déjà toutes utilisées. Donc il faut bien les gagner ailleurs et comment les gagner ailleurs ? Tout simplement en déforestant.

Et en plus de ça, on a des cultures très intensives de soja.. de soja transgénique. On a Bayer-Monsanto qui est derrière. J’ai envie de dire, « mais Bayer-Monsanto ils se frottent les mains », ils savent qu’il y a du coup des débouchés très importants grâce aux terres gagnées sur l’Amazonie. Ils ne sont pas du tout contre la déforestation. Par contre ils vont se présenter comme les sauveurs du monde qui sont là pour aider la santé humaine, augmenter les rendements agricoles pour les humains etc.. Mais c’est juste archi faux et le problème c’est que on est tellement pas éduqué pour avoir un sens critique. On est tellement pas habitué à se poser les vraies questions. Du coup on réagit comme des petits enfants qui ne comprennent rien à rien. Complètement débiles qui se disent « Les autres c’est les méchants. Moi j’ai rien à voir, il faut prier. Tiens, je vais faire une méditation pour l’Amazonie ça va aller mieux ».. Mais rien du tout, mais certainement pas ! Prenez vos responsabilités. Revoyez votre alimentation. Communiquez là-dessus tout autour de vous.

Après ce qui est dur bien sûr c’est que beaucoup de gens ne veulent pas voir, même les choses évidentes parce que ça leur ferait mal au cul hein, désolé ! Mais c’est ça malheureusement, c’est écrit dans l’article. Je mets les liens, j’explique tout. C’est hyper simple c’est très direct. Il n’y a même pas… il n’y a pas à chercher midi à quatorze heures c’est hyper direct.

Je vais regarder juste les petits messages que vous me mettez. Voilà. Donc qui « Il y a toujours un rapport de l’argent » me dit Jocelyne Garcia. « Honteux, réellement triste ». Alors, ce n’est pas que des histoires d’argent. C’est de l’argent parce que les consommateurs payent pour ça. Ils demandent ça. Ils achètent ça. Ils cautionnent ça. Ils le demandent. Donc, j’ai envie de dire, c’est la logique. C’est pas juste la recherche du profit. C’est parce que l’argent est une indication qu’il y a une demande quelque part. Les consommateurs veulent consommer des produits animaux parce que ça fait une centaine d’années qu’on leur dit que les protéines animales sont d’excellente qualité, que si on ne mange pas de viande on n’est pas un homme, que si on ne mange pas de produits animaux on va être en mauvaise santé, etc. Ils y croient parce qu’ils réfléchissent pas, parce qu’ils ont pas envie de réfléchir, parce que parce qu’ils aiment bien le bacon. Enfin bref, toutes les conneries comme ça et ils ne veulent pas se poser de questions.

Et après effectivement… après qu’est ce qu’il y a… Veronica qui me dit « Totalement vrai. Ça n’empêche que l’on puisse prier, être responsable et se remettre en cause en même temps. » Alors oui, si prier ça te fait du bien, ok ! Mais pour moi c’est vraiment de la déresponsabilisation. Moi je vois ça comme ça. C’est la déresponsabilisation ça veut dire que tu penses qu’avec une intention comme ça, ça va changer les choses. Ça ne change strictement rien. Enfin moi je peux te le dire tout de suite, ça va rien du tout changer. Des gens qui prient, il y en a tout le temps, pour tout. Et d’ailleurs moi je suis pas mal de gens… d’Américains sur ce sujet… qui mettent tous « Pray for Amazon ». Et puis j’ai vu quelqu’un qui a fait « Youpi youpi hourra, ça y est il pleut sur l’Amazonie ! ». Enfin ! l’Amazonie ça fait six fois la taille de la France ou un truc comme ça. Il y a forcément un endroit où il pleut un peu en Amazonie même pendant les feux. Ça n’a rien d’extraordinaire. Et si on cherche, il y a en permanence un endroit où il pleut en Amazonie. Faut arrêter vraiment de se bercer d’illusions et d’être dans ce fantasme-là. Faut vraiment prendre ses responsabilités ça me paraît vraiment essentiel aujourd’hui.

« Et planter les arbres ? ». Dany, merci pour ce message. On pourrait se dire comme ça qu’il faut planter des arbres. C’est une excellente idée sauf que tant qu’on ne change pas notre consommation alimentaire en fait.. les terres ne sont pas illimitées. Si on plante des arbres sur un endroit qui était agricole avant, qu’est-ce qui se passe ? On va déplacer le problème. Ce qu’on va faire localement qui va donner l’impression que c’est positif en fait, à l’échelle globale ça n’a aucun intérêt parce qu’on va défricher la même quantité pour compenser les pertes en production agricole, parce qu’on n’aura toujours pas changé de mode alimentaire. Donc c’est une fausse solution. Voilà c’est comme ça que je vois les choses.

Alors, Jocelyne dit « Nous ne sommes pas au courant de tout. Fallait-il le savoir. Les médias nous disent que ce qu’on leur permet de diffuser. » C’est entièrement vrai. Les médias de masse sont très contrôlés par : que ce soit les entreprises privées qui les possèdent, ça peut être des grands groupes ça peut être des États. Et puis je pense que les journalistes aujourd’hui, sauf très rares journaux, ne font pas vraiment de l’investigation. Ils sont dans une analyse extrêmement superficielle. Ils n’ont pas des compétences scientifiques ni l’esprit critique pour se poser les bonnes questions. Du coup ils transmettent un message assez vaseux, inutile, pas intéressant, à côté de la plaque, mais qui est facile à lire et qui permet de pas trop se poser de questions, du coup de rester dans son petit confort en se disant « c’est pas moi le problème c’est les autres ». Alors.

Merci Dany. OK et tu as 80% crudivore, super. En tout cas crudivore ou pas, ce n’est pas forcément le sujet mais en tout cas une alimentation végétale – crudivore, c’est vrai qu’il y a un intérêt pour la santé supplémentaire – mais en tout cas l’alimentation végétale est pour moi… ou en tout cas très fortement végétale, parce que être radical à 100% ça peut être contreproductif, donc moi j’aime bien avoir une espèce de petite souplesse quand même. Mais en tout cas manger beaucoup moins de produits animaux c’est une nécessité indispensable, autrement, faut pas se plaindre de l’Amazonie qui brûle. C’est une conséquence logique, donc on ne peut pas dire « Ah oui, moi je ne veux pas revoir mon alimentation » et en même temps je ne suis pas content que l’Amazonie brûle. Si l’Amazonie brûle, c’est parce que tu as cette alimentation. C’est un choix. Voilà. Alors.

Qu’est ce qu’on me dit. « Jérémie, la coupe vous va à merveille et vous ressemblez à mon neveu. C’est admirable comme vous êtes un cerveau… » Merci. Ouais c’est cool hein les cheveux !

Alors je remonte. « Merci pour cet éclairage même s’il j’avais conscience de la responsabilité de Macron et surtout de notre société de consommateurs j’ai banni la viande depuis très longtemps je ne m’en porte pas plus mal ». Mais bien sûr, et tant mieux. OK.

Voilà donc en tout cas voilà c’était un petit coup de gueule entre guillemets. En tout cas moi mon job c’est comme ça que je vois les choses, c’est vraiment d’essayer d’ouvrir les yeux… de vous aider à ouvrir les yeux parce que je sais que ce n’est pas facile. Moi-même je suis passé par là au début je comprenais rien à rien, je n’avais pas été éduqué pour avoir un esprit critique c’est venu sur le tard. Et malheureusement il y a peu de gens qui sont prêts à faire ça. Et quand on ouvre ses yeux, on va réaliser que… On peut faire des vrais choix conscients pour notre santé, pour notre alimentation, pour l’environnement. On va arrêter de se poser… de penser qu’on a sauvé la planète en recyclant ses déchets ou en éteignant la lumière dans la salle de bains c’est vraiment trop marginal. Maintenant il faut vraiment regarder ce qui est le plus important, et de très loin, c’est nos choix alimentaires. Et tant qu’on n’aura pas regardé ça, c’est même pas la peine de parler d’environnement, ça ne sert strictement à rien. Ou bien ça va être un truc marginal qui va permettre de se donner bonne conscience et parce qu’on aura ramassé trois mégots par terre on se sentira content et fier de soi. Je ne dis pas qu’il ne faut pas le faire, mais simplement ce n’est pas ça le gros sujet. Le gros sujet c’est passer à une alimentation beaucoup plus végétale, et ça, ça va vraiment changer la face de la planète. Tant qu’on le fera pas, eh bien ce sera… les politiques environnementales ne serviront quasiment à rien, voilà.

Alors je continue… C’est bon, j’ai vu tous les messages. En tout cas, je vais repartager le lien vers mon article où je disais qu’il valait mieux manger pour le climat que marcher pour le climat. Je rappelle qu’il y a aussi là Greta Thunberg qui dit « Ah, il faut manifester devant les ambassades du Brésil, voilà comme ça vous montrez que vous n’êtes pas d’accord ». Ça sert à rien ça non plus. Là, pareil.

J’ai vu Macron qui dit « Ah bah, comme le Brésil ils font ça, du coup on va arrêter l’accord avec le Mercosur ». C’est un rideau de fumée. Il y a une vision qui est moyen terme chez ces gens. On sait que ce qui va se passer certainement à un moment c’est que il va y avoir effectivement des actions pour limiter les incendies. Puis on dira « Ah, bon, d’accord. Comme vous avez éteint les incendies, on va reprendre les accords avec vous ». Et du coup, une fois ces incendies éteints, on va pouvoir faire pousser ce soja transgénique pour nourrir le bétail qui va ensuite nourrir les humains qui n’ont toujours pas compris. Voilà donc.

Donc tant que nous on change pas, l’extérieur ça ne changera pas non plus et à un moment il faut faire les changements qui s’imposent, c’est tout. Voilà. J’espère que c’est clair. J’espère que le message va être diffusé et je suis vraiment… Je suis un peu dégoûté de voir qu’aucun média n’ait cette vision, cette compréhension de ce qui se passe et qu’on n’entende que des platitudes sur ce sujet, des choses qui ne servent à rien, quoi au final. Ça sert à rien de rien de rien. Voilà donc la vraie solution, ça restera de toute façon de changer nos comportements alimentaires. C’est ça qui permettra de sauver l’Amazonie, qui permettra d’avoir un vrai impact positif sur la biodiversité, sur la pollution de l’eau, sur la pollution de l’air, sur la désertification, sur la déforestation. J’en passe et plein d’autres et donc j’espère que ça va vous motiver à vous poser les bonnes questions et à revoir vraiment votre alimentation. Et en plus vous aurez plein de bénéfices sur votre santé.

Allez je vous dis à la prochaine je vais vous partager le lien avec mon dernier post sur Facebook. Partagez et diffusez cette information parce que je pense.. pour moi, c’est vraiment essentiel. Qu’on arrête de dire des conneries c’est tout. Et qu’on dise enfin les vraies choses intelligentes, intéressantes. Qu’on arrête juste de prier pour l’Amazonie en se donnant bonne conscience. Qu’on prenne vraiment nos responsabilités. Voilà, c’est clair ? Allez, merci à tous et je vous dit à très bientôt. Prenez soin de vous et prenez vos responsabilités. A bientôt !